logo dedale assurance
Google Maps

En chargeant cette carte, vous acceptez la politique de confidentialité de Google.
En savoir plus

Charger la carte

Attention aux risques de sous-assurance dans votre contrat incendie

Accueil News Attention aux risques de sous-assurance dans votre contrat incendie

Si, en tant que propriétaire, vous n’avez pas correctement renseigné la valeur « à neuf » de votre habitation lorsque vous avez souscrit votre assurance incendie, vous êtes sous-assuré. Cela risque de diminuer votre indemnisation en cas de sinistre.

Camille est propriétaire de sa maison. Elle a effectué des travaux et a ajouté une pièce de vie. Mais elle n’a pas prévenu son assureur des nouvelles caractéristiques de son logement. Elle est donc théoriquement sous-assurée contre l’incendie. Quels seraient les risques si elle devait faire jouer son assurance en cas de sinistre ?

Lorsque vous contractez une assurance incendie, vous déterminez avec votre courtier le montant à assurer. Il comprendra tant la valeur de l’immeuble que celle de son contenu, afin de garantir une indemnisation complète en cas de sinistre. Le montant de votre prime annuelle variera en fonction de cette valeur assurée.

Comment déterminer le montant assuré ? En tant que propriétaire, vous avez intérêt à ce que votre habitation soit à tout moment assurée en « valeur à neuf ». Cela veut dire que le montant assuré doit correspondre au montant dont vous auriez besoin pour faire réparer ou reconstruire votre habitation si elle était endommagée.

Conseil

C’est ici qu’il faut faire attention à ne pas être « sous-assuré ». Si votre logement est assuré pour un montant inférieur à la valeur à neuf, vous ne toucherez qu’une partie des indemnités nécessaires à la réparation des dommages. Car, en cas de sous-assurance, les dommages seront indemnisés avec application de la « règle proportionnelle ». Concrètement, si vous êtes propriétaire d’un logement qui vaut 200.000 euros, mais que vous n’êtes assuré qu’à hauteur de 150.000 euros, alors vous ne toucherez que 7.500 euros pour un sinistre dont le coût aurait été évalué à 10.000 euros.

Renseignements corrects

Comment éviter la sous-assurance et la règle proportionnelle qui en découle en cas de sinistre? En fixant la valeur assurée selon la grille d’évaluation proposée par votre courtier. C’est ce que choisissent les clients dans la grande majorité des cas.

Si vous décidez de fixer vous-même le montant à assurer, vous vous exposez, si vous êtes sous-assuré, à la règle proportionnelle en cas de sinistre.

Les compagnies d’assurance ont chacune leur méthode pour déterminer la valeur à assurer. Certaines se basent sur le nombre de pièces, d’autres sur la superficie, le cubage, etc.

Comme le rappelle Assuralia, la Fédération des assureurs, « si vous avez correctement complété la grille d’évaluation, l’assureur ne pourra jamais appliquer la règle proportionnelle au montant de l’indemnisation. Il va sans dire que vous devez signaler à votre courtier tout changement à votre habitation susceptible de modifier le capital assuré ». C’est exactement ce que Camille a oublié de faire…

Retour haut de page

Vous souhaitez nous quitter ???

Désinscription Newsletter

Remplissez le formulaire si vous souhaitez vous désinscrire de notre newsletter.