Comment s’habiller et s’équiper pour rouler à vélo en hiver ?

Accueil News Comment s’habiller et s’équiper pour rouler à vélo en hiver ?

Pour que la pratique du vélo reste optimale en cette saison, il est primordial de vous protéger du froid et d’améliorer votre visibilité lorsque vous circulez la nuit tombée.

Nul besoin de superposer les couches de vêtements pour se protéger du froid. Ajouter des couches ne vous protègera pas mieux. De plus, vous risqueriez d’y perdre en termes de confort et de liberté de mouvement. Pour rouler au mieux en hiver, rien de tel que s’en tenir à la règle des trois couches. Ce système permet de transférer l’humidité des couches intérieures vers les couches extérieures. Ainsi, vous combinez évacuation de la transpiration, préservation de chaleur et protection contre les éventuelles intempéries.

Que faire pour bénéficier de votre avantage fiscal ?

  • 1ère couche : un sous-vêtement technique respirant
  • 2ème couche : un vêtement isolant, thermique
  • 3ème couche : une veste thermique, imperméable et coupe-vent
  • Un bonnet sous-casque
  • Gants vélo d’hiver
  • Cuissard
  • Pantalon de cyclisme d’hiver

L’éclairage réglementaire du cycliste est-il suffisant ?

Les cyclistes sont des usagers faibles de la route. La loi leur offre une protection supplémentaire mais cela ne signifie pas qu’ils n’ont pas d’obligation. D’un point de vue réglementaire, l’éclairage minimal impose au cycliste d’équiper son vélo d’un catadioptre blanc à l’avant, d’un catadioptre rouge à l’arrière, de catadioptres jaune ou orange sur les pédales et de catadioptres jaunes ou orange sur les rayons ou de bandes réfléchissantes sur les pneus. Les vélos de course, VTT et vélos à petites roues (d’enfants, pliants…) qui ne sont pas équipés de garde-boue sont uniquement tenus de disposer de cet équipement la nuit ou par visibilité inférieure à 200 mètres.

Dès la tombée de la nuit ou par visibilité inférieure à 200 mètres, le cycliste doit aussi être équipé d’un feu blanc ou jaune à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière visible à 100 mètres. Ces feux peuvent être clignotants ou fixes, attachés au vélo ou portés par le cycliste lui-même.

Malheureusement, l’éclairage réglementaire ne suffit pas toujours pour être suffisamment visible des autres usagers de la route. Un équipement de cycliste de haute visibilité peut pallier ce manque : tout bénéfice pour votre propre sécurité ! En complément à la classique veste réfléchissante, pensez par exemple aux gants de cyclisme qui présentent une face externe fluo ou aux couvre-chaussures avec des imprimés ou des bandes réfléchissantes fluo. Il est également possible de vous procurer des pantalons de cyclisme ornés de bandes réfléchissantes. Vous serez ainsi prêt à circuler tout l’hiver, de jour comme de nuit, en toute sécurité.

Bonne route !!

NOS PARTENAIRES

logo dedale assurance
Retour haut de page